Le lien historique entre darwinisme, eugénisme et nazisme

Ce n’est pas un détail innocent que le titre complet du fameux bouquin de Darwin soit « L’Origine des espèces par le moyen de la sélection naturelle – Ou la préservation des races favorisées dans la lutte pour la vie »

Avant la Première Guerre mondiale, le mouvement eugéniste ressemblait à une affaire familiale des Darwin. Le fils de Charles Darwin, Leonard, remplaça son cousin Galton Darwin comme Président de la National Eugenics Society en 1911. La même année, une ramification de cette organisation fut formée à Cambridge ; parmi ses dirigeants étaient trois autres fils de Darwin : Horace, Francis, et George.

Référence : Dennis SEWELL, The Political Gene – How Darwin’s Ideas Changed Politics, Londres, Picador, 2009, page 54.

À ce propos, voici le documentaire Darwin’s Deadly Legacy The Chilling Impact of Charles Darwin’s Theory of Evolution qui explore l’influence idéologique majeure qu’à eu le darwinisme social sur l’hitlérisme…

Partie 1 :

Partie 2 :

Partie 3 :

Partie 4 :

Partie 5 :

Partie 6 :

Partie 7 :

On peut trouver un documentaire similaire en français ici ; et pour finir voici un bon complément d’information :

Publicités

A propos Tribonien Bracton

Chrétien. Réformé baptiste. Canadien français. Historien. Juriste.
Cet article a été publié dans Non classé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Le lien historique entre darwinisme, eugénisme et nazisme

  1. Durandal dit :

    « At some future period, not very distant as measured by centuries, the civilized races of man will almost certainly exterminate and replace the savage races throughout the world. At the same time the anthropomorphous apes […] will no doubt be exterminated. The break between man and his nearest allies will then be wider, for it will intervene between man in a more civilized state, as we may hope, even than the Caucasian, and some ape as low as a baboon, instead of as now between the negro or Australian [Aborigine] and the gorilla. »

    Référence : Charles DARWIN, The Descent of Man, New York, A.L. Burt Publishing Company, 1874, 2e édition, page 178.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s