L’orthodoxie darwinienne et l’évaluation par les pairs

Il est extrêmement fréquent pour les militants darwinistes d’affirmer catégoriquement qu’aucun article remettant en question la théorie de l’évolution n’a jamais été publié dans un journal scientifique peer-reviewed (« évalué par les pairs »). En partant, formuler une telle exigence vis-à-vis de ses opposants idéologiques est intellectuellement malhonnête, c’est à la fois un sophisme d’autorité et un sophisme de popularité. De plus, la pratique du peer-review est critiquée dans les milieux académiques depuis un certain temps car elle ne fait que perpétuer les paradigmes dominants, étouffant ainsi les nouvelles idées. La communauté scientifique en est venue à assimiler peer-review avec sacralisation

Mais allons droit au but : ce mantra darwiniste est complètement faux, des centaines d’articles créationnistes ont déjà été publiés dans des journaux scientifiques peer-reviewed ! Voici une liste d’environ 150 de ces papiers, dont plusieurs sortent de presses universitaires :

Peer-Reviewed & Peer-Edited Scientific Publications Supporting ID [Discovery Institute]

On peut également mentionner la Creation Research Society qui publie une revue trimestrielle depuis 1964 dont tous les articles sont peer-reviewed par des scientifiques titulaires de doctorats. À 4 volumes par année, 4 numéros par volume et 4 articles par numéro, cela fait 752 articles à date. On trouvera les archives remontant à 1975 ici :

CSQ Quarterly – Selected Article Archives [Creation Research Society]

D’autre part, il y a la jeune revue Answers Research Journal, édité par le scientifique australien Andrew Snelling (doctorat en géologie), qui est entièrement gratuite et téléchargeable et dans laquelle sont publiés 16 articles peer-reviewed par année depuis 2008. De plus, une nouvelle revue peer-reviewed a été lancée en 2010 ; au cours des deux premiers mois ayant suivi son lancement, le volume N° 1 de Bio-Complexity a été téléchargé plus de 2000 fois.

Juste en comptabilisant ceux que j’ai recensé ici, cela fait plus de 1000 articles scientifiques créationnistes peer-reviewed. Il semble que les militants darwinistes dans leur tour d’ivoire n’en ont jamais entendu parler.

Soulignons que l’establishment évolutionniste emploie parfois les moyens forts pour empêcher la publications d’articles créationnistes peer-reviewed (vivement la liberté scientifique). Ainsi, lorsque le docteur Stephen Meyers publia un article sur l’origine de l’information biologique en 2004 dans le journal Proceedings of the Biological Society of Washington, Eugenie Scott, la directrice-exécutive du National Center for Science Education (un thing-thank faisant la promotion du darwinisme intégral), protesta vigoureusement auprès des instances étatiques et quelques temps après, le Chef d’édition du journal, Richard Sternberg, fut renvoyé.

Voici pour terminer une brève liste de quelques-unes des publications soutenant la théorie de la conception intelligente publiées par des organisations non-partisanes :

Publicités

A propos Tribonien Bracton

Chrétien. Réformé baptiste. Canadien français. Historien. Juriste.
Cet article a été publié dans Non classé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s